24 septembre 2013 SEINSIGHTS - Agence de communication

Campagnes Adwords : 4 erreurs fréquentes à ne pas commettre

Vous avez fait des recherches pour obtenir une liste exhaustive de mots clés, vous les avez organisé en différents groupes d’annonces et rédigé des annonces étroitement liées aux mots clés de chaque groupe. Mais après un certain temps, vous réalisez que votre campagne de liens sponsorisés ne donne le retour sur investissement que vous souhaitiez. Vous commencez à faire des modifications sur les enchères, le budget quotidien et les mots clés. Les jours passent mais vous ne constatez toujours pas d’amélioration…vous apportez donc de nouvelles modifications et ainsi de suite…

De manière générale, il ne faut pas beaucoup de temps jusqu’à ce que vous perdiez la trace de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Si tout cela vous semble familier, il est peut-être temps de prendre un peu de recul et de revoir votre stratégie d’optimisation. Prenez vous des décisions intelligentes et fondées sur des données fiables, non biaisées ? Ou modifiez-vous vos enchères et mots clés de manière “aléatoire” dans le but d’améliorer les résultats ?

Prendre des décisions sur des données trop “légères”

Les données sont le meilleur ami d’un marketeux. Sans savoir quels mots clés, quelles annonces et quelles pages d’atterrissage convertissent mieux que les autres, il est presque impossible de créer et maintenir une campagne PPC rentable. Mais au moment d’évaluer la performance de vos campagnes, il est trop facile de faire des changements basés sur des données insignifiantes et/ou peu fiables.

Un mot clé qui a reçu 1 clic et généré 1 vente n’est pas un mot clé très performant. De la même manière, un mot clé qui a reçu 50 clics et généré aucune vente n’est pas un mot clé peu performant. Essayez de ne pas fonder d’hypothèses tant que votre mot clé n’a pas généré plus de 100 clics. Laissez lui de temps pour vous montrer sa vraie valeur.

Regarder les passé pour prédire l’avenir

Une autre erreur commune est de supposer que si un mot clé ou une annonce a converti dans le passé, il va forcément convertir à nouveau dans l’avenir. Les internautes disposent d’un éventail quasi infini de recherches uniques qu’ils peuvent renseigner dans Google. Si vous avez pu générer une conversion suite à la requête ‘les meilleures recettes de pizzas à la chipolata’, ne signifie pas obligatoirement qu’il arrivera à générer une nouvelle conversion à l’avenir. Lorsqu’il s’agit des mots clés de la longue traine, essayez de les regarder dans leur ensemble plutôt qu’individuellement.

Optimiser les mêmes données deux fois

Une des erreurs les plus faciles, et plus dangereuses, à faire lors de l’optimisation régulière des campagnes est de chevaucher vos plages d’analyses. Vous sélectionnez des données pour les “30 derniers jours” et vous fondez vos hypothèses. Puis, une semaine plus tard, vous faites le même travail en utilisant la même plage de données. Vos décisions seront ainsi basées sur le recoupement des données. Si vous optimisez votre campagne le 15 du mois mais, qu’ensuite, vous visualisez les données pour l’ensemble du mois, votre CPC, CTR et autres données moyennes ne seront pas représentatives de l’état actuel des campagnes. Elles seront biaisées par vos données historiques.

Notez toujours les dates auxquelles vous apportez des modifications à vos campagnes, et afficher des données à partir de cette date, cela sera alors plus représentatif de l’état actuel des campagnes.

Avoir peur de ne rien faire

Il n’y a rien de plus frustrant que d’investir énormément de temps et d’efforts dans la réalisation d’analyses détaillées des campagnes pour ne trouver aucune conclusion significative. Après avoir compilé soigneusement les résultats, après avoir comparé les conversions de la version A de celles de la version B, vous espérez sincèrement identifier un gagnant. Mais bien souvent, les différentes annonces et pages de destination ne permettent pas d’identifier clairement la meilleure version. Face à ces résultats peu concluants et – d’une certaine manière frustrants – il est souvent difficile de n’apporter aucun changement. En dépit de la difficulté à le faire, il est essentiel d’y arriver afin d’éviter de faire des changements inutiles et souvent au détriment de vos campagnes.

Apporter des changements fondés sur des données insignifiantes peut aggraver les performances globales de votre campagne.

L’optimisation des campagnes PPC ne doit pas être faite au hasard. Toute action ne devrait être effectuée qu’après réflexion et analyse minutieuse de données fiables et significatives. Enfin, si l’optimisation des campagnes PPC nécessite une bonne compréhension des données, elle exige aussi une bonne intuition et une certaine expérience. Parfois, la meilleure optimisation que vous pouvez faire sur une campagne PPC est de ne rien faire du tout.

,

SEINSIGHTS - Agence de communication

BPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AVEZ UN PROJET, UNE IDÉE ?

Contactez-nous sans plus attendre. Nous serons heureux d’échanger sur votre projet et la manière dont nous pouvons vous aider.