Agence de communication à Mulhouse

CONSEIL EN MARKETING & COMMUNICATION

Le Flat Design est mauvais !

xps-g2e2nq5swsu-unsplash

L’esthétique du Flat Design, née de l’interface utilisateur Metro de Microsoft, est devenue omniprésente à la fin des années 2000.

Dans la conception matérielle d’iOS 7 et d’Android, ces visuels extrêmement minimalistes sont toujours une référence pour les applications Web modernes.

Le Flat Design est mauvais.

C’est vraiment terrible pour la convivialité. C’est le style plutôt que le fond et cela oblige vos utilisateurs à réfléchir davantage à chaque interaction qu’ils font avec votre produit.

Evitez de rendre les choses difficiles pour vos visiteurs.

L’interface utilisateur Metro dans toute sa splendeur

Il existe des zones de votre page de vente avec lesquelles vos visiteurs peuvent interagir, mais s’ils ne les voient pas directement, n’attendez pas d’eux qu’ils interagissent avec votre contenu.

Nous avons tous cliqué sur des boutons au cours de notre vie « réelle » : Ascenseur, autoradio, four, sonnette…

Les boutons qui présentent des effets visuels tels qu’une pseudo 3D, une ombre etc… fonctionnent toujours mieux dans les tests utilisateur que j’ai pu faire que ceux sans eux

En nous appuyant sur des exemples réels, nous pouvons créer des boutons évidents et instantanément familiers.

Le système visuel humain est réglé pour voir la profondeur, et en supprimant l’illusion de profondeur de votre page de vente, vous supprimez toute une couche d’informations pour l’utilisateur.

Dans la vraie vie, les boutons semblent pouvoir être poussés: ils sont relevés ou le suggèrent une manière évidente.

Par exemple, ils peuvent avoir un voyant lumineux et être plus visibles lorsqu’ils sont activés, vous pouvez observer une ombre lorsque vous les regardez… Vous devez emprunter ces fonctionnalités dans votre page de vente.

Bien sûr, il y a des boutons du monde réel qui ne semblent pas pouvoir être poussés – des boutons plats sur les machines de parking et les machines à café me viennent à l’esprit – mais ces boutons sont souvent accompagnés d’une note « Appuyez-ici pour obtenir un ticket.
 

Créez les repères visuels dont votre utilisateur a besoin pour savoir instantanément qu’il regarde un bouton qui peut être tapoté ou cliqué.

Enfin, l’inverse est également vrai : ne faites pas ressembler les éléments non-cliquables à des boutons.

Lors de la création de votre page de vente, veillez toujours à faire ressembler les boutons à des boutons.

techniques_growth_hacking

SUIVEZ-NOUS

growth-hacking-mulhouse-w

Parlons-en sans plus attendre ! Nous serons heureux d’échanger sur votre projet et la manière dont nous pouvons vous aider.

VOUS AVEZ UN PROJET, UNE IDÉE ?