11 décembre 2012 SEINSIGHTS - Agence de communication

eMarketing : vous posez vous les bonnes questions ?

De manière générale, lorsque nous sommes confrontés à un problème, nous essayons de l’isoler en de le reformuler en une question précise avant d’y trouver une réponse puis des moyens d’exécuter cette réponse.

Ainsi, le traditionnel “comment puis-je atteindre plus de personnes ?” devient “comment puis-je obtenir plus de visibilité sur Facebook ?” qui, à son tour, devient “comment puis-je obtenir plus de ‘Likes’ sur Facebook ?”

Mais que faire si la dernière question n’était tout simplement pas la bonne ?

Prendre la place des autres

Une entreprise, au milieu campagne marketing, voit l’utilisateur final comme un professeur voit ses élèves: une foule d’individus instables ayant une capacité d’attention très courte. Ce n’est pas complètement faux et il y a une raison pour laquelle cette image est acceptée comme telle.

Mais voici une question que nous pourrions nous poser: Pourquoi le public est si ‘volage’ et impatient ? En se posant cette question, nous tenons quelque chose. Une question encore plus précise serait ‘Pourquoi êtes-vous si volage et impatient ?’

Un tas de réponses doivent vous venir à l’esprit. Je reçois beaucoup trop d’email à lire, j’ai une tonne de choses à faire avant de, Je suis au beau milieu d’un projet important, il y a tant d’articles à lire que je ne peux les lire tous, je ne suis pas d’humeur en ce moment…

Alors oui, dans le contexte de chacun, on trouve beaucoup de raisons pour lesquelles nous avons des goûts parfois difficiles et nous manquons de temps. Ainsi, au milieu d’une campagne marketing il devient facile d’oublier que chaque utilisateurs est une personne tout comme nous.
Et comme nous, ils ont toutes ces raisons, de ne pas regarder ce que nous voulons leur montrer.

Nous prêtons attention à quelque chose parce que cela nous a frappé, parce que c’est de notre auteur préféré, parce que c’était quelque chose que nous ne savions pas, que cela avait l’air drôle, parce qu’un ami nous l’a recommandé, parce que nous aimons les infographies…

Ces raisons sont les mêmes pour lesquelles chaque individu constituant votre audience prendra que cinq minutes de son temps pour lire quelque chose.

Que faisons-nous de nos propres flux d’informations ? Nous supprimons le spam, filtrons l’inintéressant, twittons l’intéressant et arrêtons tout pour lire ce qui semble très intéressant.

Comment peut-on classer ce que nous faisons ? Comment définissons nous ce qui n’est pas intéressant, ce qui peut-être suffisamment intéressant pour y revenir plus tard et ce que nous devons lire sans attendre ? De la même façon, comment le ferait notre audience ?

Si vous recevez un long mail textuel, sans paragraphe clairement défini n’ayant, à priori, rien à vous offrir personnellement, que feriez-vous ? Probablement rien. Il est donc évident qu’il ne faut pas envoyer de mailing ayant ses ‘caractéristiques’ de peur que votre audience ne réagisse comme vous l’avez fait.
Faites aux autres…ou plutôt, engagez vous envers les autres comme vous aimeriez que l’on s’engage pour vous.

Pourquoi devrais-je lire ce contenu ? Pourquoi devrais-je aimer ce contenu ? Pourquoi devrais-je lire la suite de cet article ? Pourquoi devrais-je prendre le temps de m’embêter avec cela ?

Mettez-vous dans la peau de l’utilisateur. Si vous n’arrivez pas à vous intéresser, vous n’allez probablement pas intéresser les autres.
Des statistiques, des données démographiques et autres forums existent pour vous aidez à créer le meilleur contenu, mais dans l’ensemble ce qui s’applique à vous s’applique aussi aux autres.

Nous vivons tous dans un monde bombardé de publicité et autres formes de marketing. Pourquoi ignorez-vous la plupart de ces annonces ? Ainsi, avant toute initiative, repensez à cette annonce qui a attiré votre attention, et demandez-vous pourquoi elle l’a fait ?

Cette approche est encore plus importante sur les médias sociaux, qui sont, par nature un domaine de pairs et non de marketeux et d’une audience.
Demandez-vous pourquoi les utilisateurs ignorent nos annonces soigneusement conçues pour cliquer et partager, sans regret, cette image du chat jouant du piano.

Si vous voulez que quelqu’un fasse attention à vous, vous devez vous demander pourquoi vous prêtez attention aux autres.

,

SEINSIGHTS - Agence de communication

BPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AVEZ UN PROJET, UNE IDÉE ?

Contactez-nous sans plus attendre. Nous serons heureux d’échanger sur votre projet et la manière dont nous pouvons vous aider.