Agence conseil en marketing et communication

12 leçons apprises au cours de mes années dans une agence de communication


Une communication claire résout la plupart des problèmes

Bien qu’il s’agisse d’une compétence gravement sous-évaluée, une communication claire est la réponse à la plupart des défis, quelle que soit l’industrie. Dans une agence de publicité, cela est particulièrement pertinent. Qu’il s’agisse de présenter de nouveaux concepts de logo aux clients ou d’expliquer les commentaires des clients au reste de l’équipe, être capable de communiquer de manière claire et concise l’emporte sur la plupart des autres compétences et fait gagner du temps à tout le monde.

Communiquer efficacement

Faites savoir aux gens où vous en êtes. Les agences de communication ont des environnements de travail réputés flexibles, dans l’espoir de préserver un certain type de culture créative. Cependant, cela ne fonctionne que si tout le monde reste en communication les uns avec les autres, que cela signifie que l’équipe sache quand vous travaillerez à domicile, ou que vous venez de découvrir qu’une date limite a été déplacée, ou que vous avez terminé à 90% les modifications de conception et l’équipe de développement doit être prête à intégrer les changements… Personne ne veut essayer de passer le relais et trouver que son coéquipier n’est pas là pour le recevoir. Avec des outils comme Slack, Trello… ce processus ne doit pas être fastidieux.

«Je n’aime pas» n’est pas un feedback

Vous apprenez rapidement que les agences marketing prospèrent sur les cycles de révision, et donc prospèrent sur la compréhension des commentaires des clients sur les projets. Parfois, vous présentez un design ou un site web à un client et il dit simplement «Je n’aime pas». C’est normal. Il y a des choses que nous aimons et d’autres que nous n’aimons pas. Cependant, «je n’aime pas ça» n’est pas une rétroaction exploitable. Il y a une raison pour laquelle le client n’aime pas un design, peut-être qu’il n’aime pas la couleur verte, ou qu’il a eu une mauvaise expérience avec une police Bauhaus, peu importe. Le fait est que vous devez creuser pour comprendre pourquoi le client est mécontent, et une fois que vous découvrirez qu’ils détestent la couleur verte et n’aiment pas les polices sans serif, vous aurez beaucoup plus de succès au prochain tour. Il en va de même pour le non moins célèbre « Ca ne marche pas ».

Les briefs créatifs sont un mal nécessaire

Il y a beaucoup d’outils dont je pourrais me passer, mais les briefs créatifs n’en font pas partie. Oui, c’est pénible d’écrire un brief créatif pour chaque projet. Personne ne veut ralentir l’élan et noter officiellement les objectifs du projet, le public cible, le message principal…. C’est ennuyeux. Mais les briefs créatifs ne sont pas seulement un excellent moyen d’organiser des projets. Ils deviennent vraiment utiles à mi-chemin d’un projet lorsque le client (bien qu’innocemment) fait un virage à gauche dramatique quant à ce qu’il attendait, ou quand, ou probablement, les deux. N’ayez pas peur, montrez-leur le brief créatif et restez sur la bonne voie. Le dossier créatif doit être référencé à chaque étape d’un projet et doit finalement être utilisé comme baromètre de réussite une fois le projet finalisé pour déterminer si les objectifs fixés initialement ont été réellement atteints. Bien sûr, soyez flexibles.

Suis-je en train d’améliorer les choses ? 

C’est une question qui devrait être posée tout au long de tout processus de révision. Il est facile de se laisser prendre dans des cycles de révisions inutiles (ajustement d’un demi-pouce de placement de logo et autres révisions cosmétiques). Alors que de nombreuses agences de communication sont heureuses de laisser les clients changer des mots tous les jours (tant qu’ils paient pour chaque révision), cela ne se termine généralement pas avec un résultat qualitativement plus élevé. Alors demandez-vous (et au client) lors des révisions, améliorons-nous vraiment les choses ? Ou faisons-les simplement différemment ? Avançons-nous vers un produit final hautement supérieur ou pédalons-nous simplement dans la semoule ?

Passer des heures sur un « problème »

Je suis sûr qu’à un moment donné, c’était un symbole extrêmement positif que de travailler 60 heures par semaine pendant des mois. Cela fait de vous un «travailleur acharné». Bien sûr, si vous créez des sites internet par exemple et que vous évaluez le succès de votre journée en fonction du nombre de sites que vous avez lancés, alors oui, plus d’heures = plus de productivité. Mais ce n’est pas ainsi que les agences marketing devraient travailler, ce n’est pas ce pour quoi nous sommes payés. Nous sommes payés pour nos idées, nos stratégies, nos conceptions et nos conseils. Aucune agence n’est embauchée parce que le client apprend qu’il est connu pour travailler de très longues heures. Bien qu’il semble parfois que la meilleure chose à faire soit de rester tard pour réaliser un projet, il est probable que votre cerveau soit ailleurs et que vous ne pouvez plus prendre de décisions réfléchies ou que vous n’ayez plus d’idées créatives à ce stade. Alors rentrez chez vous, dormez et résolvez le problème le lendemain. Lorsque les gens doivent réduire le travail en marge de leur vie, ils finissent par produire un travail marginal. À la fin de la journée, les meilleures idées gagnent des contrats, personne ne se soucie du nombre d’heures qu’il a fallu pour les proposer.

Ajuster les attentes

Si vous êtes chef de projet ou chargé de compte, c’est votre travail. L’ancien «under promise and over deliver» est une règle d’or ici, à la fois du côté client et du côté de l’équipe interne. Les choses iront mal, alors planifiez-le et préparez votre équipe pour cela.

Quand tout est Urgent, rien n’est Urgent

Celui ci est assez explicite.

Décrochez le téléphone

Ne vous méprenez pas, les mails c’est super. Twitter et Facebook aussi. Mais quand il s’agit de forger des relations avec les clients et les fournisseurs, le téléphone fait des merveilles (la communication en personne est évidemment la meilleure, mais ce n’est pas toujours une option).

Soyez certain que vous faites du bon travail

Les créatifs qui travaillent dans les agences vivent pour faire du bon travail. Chaque projet, chaque compte démarre avec cette intention. Cependant, quelque part dans le processus, le «bon travail» est mis à mal par un flux de commentaires sans fin basé sur quelque chose que le voisin du frère du client a dit à propos de la couleur verte utilisée dans la dernière maquette du site internet. Mais attendez, pourquoi le client recherche-t-il des commentaires sur la conception de logo auprès du facteur de quelqu’un d’autre ? Pourquoi en effet… À ce stade, il y a une bifurcation. Vous pouvez répondre aux commentaires des clients et faire des ajustements de conception, ou vous pouvez rester sur vos positions et vous battre pour ce que vous savez être du bon travail. Répondez à votre client, montrez des études de marché et faites bien comprendre que vous ne concevez pas vraiment un site pour votre client mais pour le public cible. Il s’agit d’éduquer le client sur les meilleures pratiques et le paysage concurrentiel. Si cela implique être en désaccord avec celui qui paye les factures, alors il faut être en désaccord. Vous vous reposez sur des années d’expérience en marketing que vous avez (et c’est précisément ce que le client achète chez vous) alors soyez certain que vous faites du bon travail.

Une annonce qui dit tout, ne dit rien

Avez-vous déjà atterri sur une page Web ou une annonce avec des dizaines de lignes dans les liste à puce ? Que s’est-il passé pendant le processus de rédaction ? Qui a pensé que c’était une bonne idée d’inclure autant d’informations ? C’est du marketing paranoïaque (et si on oublie quelque chose ?). Dans tous les cas, cela ruine vos annonces / pages de vente / documents de vente / présentations, etc. Le coupable ici est probablement une discussion centrée sur le «et si ?» où les marketeurs paranoïaques craignent de laisser de côté quelque chose ou de ne pas expliquer complètement quelque chose. Mais si tel est le processus de réflexion, vous avez déjà échoué, car votre marketing est axé sur les «si» au lieu des avantages. Ou dans certains cas, l’expert du marketing n’est pas suffisamment confiant quant aux avantages du produit pour les laisser seuls (ce qui est un tout autre problème). Une partie de cela vient du fait que le client va examiner la copie avant de vous appeler pour avoir oublié quelque chose. Mais la peur d’être appelé ne sera jamais le moteur d’une bonne créativité. Alors, défendez votre travail, faites confiance à ce que vous connaissez et écrivez une copie puissante.

Tout est une question de culture

Le mot «culture» est souvent utilisé dans les agences de communication. De nombreuses personnes confondent les discussions sur la culture des agences de publicité avec des flippers, baby-foot des batailles de Nerf et le port de tongs au travail, mais c’est un terme impropre. Ces choses sont des sous-produits de la culture de l’agence. En fait, la culture est l’élément intangible. C’est la compréhension que même si nous pouvons nous habiller comme des surfers, nous prenons notre travail très au sérieux. C’est l’énergie qui circule dans la salle de réunion lors des sessions de brainstorming et qui gagne des points lors des pitchs clients. C’est l’attitude «faire bouger les choses» que partage l’équipe, même si pour le moment la tâche peut sembler impossible, nous savons que nous trouverons un moyen de le faire. Et c’est l’endroit sûr pour les idées, pour tout le monde. Ainsi, même si une agence peut parfois ressembler à un endroit familier, c’est un endroit où les gens brillants font un travail incroyable, en partie grâce à la culture qui favorise ce travail incroyable.

SEINSIGHTS est une agence de communication digitale basée à Mulhouse spécialisée dans le marketing digital, le référencement Web et la création de sites internet conviviaux et optimisés pour le référencement. Vous êtes une petite entreprise, consultant ou indépendant et vous voulez devenir visible sur internet ? Contactez-nous sans attendre pour parler de votre projet.

Comment segmenter un marché ?

Vous devez raconter une histoire 

Agences de communication : Veillez à communiquer comme un être humain 

Vous devez être visible par vos clients idéaux 

CONTACTEZ-NOUS

VOUS AVEZ UN PROJET, UNE IDÉE ?

Parlons-en sans plus attendre ! Nous serons heureux d’échanger sur votre projet et la manière dont nous pouvons vous aider.