WebAnalytics : Les 3 types de données que vous pouvez rencontrer

La Digital Analytics Association définit le web analytique comme l’activité de mesure, de collecte d’analyse et de reporting des données web dans le but de comprendre et optimiser les usages web. Cela va bien au-delà de dire combien de personnes ont visité votre site au cours d’une période donnée ou d’où ils venaient. Le web analytics peut vous dire beaucoup de choses sur vos clients, votre site web ainsi que votre produit.

Les opinions contradictoires sur l’importance et la façon d’utiliser telles ou telles données se trouvent relativement facilement. transformer des données brutes en information utilisable est un véritable champ de mines pouvant mettre à mal les plans d’action les mieux conçus.

De formation scientifique, jouer avec les chiffres est parfois un plaisir non dissimulé. Les chiffres peuvent être manipulés pour expliquer ce que nous avons à expliquer mais ils peuvent également être utilisés pour semer la confusion et induire en erreur.
Manipuler les données pour les présenter de manière optimale n’est pas inhabituel. De nombreuses entreprises sont tributaires de sources tierces (agences, prestataires…) pour obtenir les informations qui seront utilisées pour identifier les problèmes et les opportunités. Mais l’accès aux données brutes pour vérifier les conclusions sont limitées voir inexistantes.

Pour autant, quelle que soit la solution utilisée (Google Analytics, WebTrends…) on retrouve trois principaux types de données dans nos analyses :

Les données actionnables

Des données qui impactent vraiment les revenus, améliorent la satisfaction des utilisateurs ou réduisent les coûts d’exploitation. En règle générale, ces mesures sont axés sur les résultats.

Les données intéressantes

Avant qu’une information se traduise en une action, elle est intéressante. Des tendances peuvent être repérés dans les données, mais leurs sens et leurs application ne sont pas encore tout à fait clairs.
Les statistiques sont un parfait exemples de données intéressantes. On pose des questions (à un groupe bien défini en fonction des résultats que nous souhaitons obtenir), on compile les réponses dans une certaine forme de statistiques et nous voila prêt à créer un communiqué de presse qui généralise la situation.
Gardez en tête que les statistiques ne sont utiles que si elles s’appliquent à votre entreprise et peuvent être utilisés pour la rendre meilleur .

Les données inutiles

Certaines informations ne sont tout simplement pas utiles pour votre business. Elles peuvent être intéressante autour d’un café en démarrant la conversation avec ‘tu ne croiras jamais ce que je viens de voir’ mais elles ne permettent en rien de faire avancer votre entreprise.

Ne vous contentez pas d’un coup d’œil rapide sur les données. Ne leur donnez pas l’occasion de vous mener à des fausses hypothèses. Identifier à quel type de données vous avez à faire avant de tirer vos conclusions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *