Page Views: quel avenir pour ce métrique?

Durant les derniers mois, nous avons pu voir de nombreux grands acteurs du web changer leur fusil d’épaule en ce qui concerne le nombre de pages vues.

La raison est assez simple, le nombre de visites uniques et de pages vues sont utiles pour mesurer la quantité de trafic qu’un site reçoit, par contre, ce n’est en aucun cas un moyen précis de mesurer l’impact de votre site ou l’engagement de vos visiteurs. Vous pouvez avoir un trafic élevé mais si vous obtenez un taux de sortie élevé au bout de 20 secondes sur votre site, ces visites ne valent pas grand chose. De plus, la généralisation des nouvelles technologies telles qu’AJAX qui ne nécessitent pas de recharger la page pour actualiser les éléments d’une page (Google Maps par exemple), rend le nombre de pages vues complètement inutile.

Face à cette logique implacable, de nombreux marketteux ont commencé à chercher de nouvelles choses à mesurer, en mettant l’accent sur la mesure de l’engagement (Time on Site, téléchargement de fichier etc.) Si la mesure de ces éléments est une bonne chose, je ne pense pas qu’une approche one-size-fits-all résoudra le problème. D’autant plus qu’il est être trop tôt pour faire une croix sur ce métrique. 90% des entreprises utilisent encore aujourd’hui le nombre de Pages Vues dans leurs rapports et tous les principaux outils Web Analytics utilisent ce métrique. Les Pages Vues ont été acceptées comme une norme de l’industrie et il serait vraiment difficile de le remplacer surtout si aucun remplaçant adéquat ne sera trouvé.

Ajoutons à cela que de nombreux business models sont basés sur le nombre d’impression de bannières. Mais quelle que soit la position que nous adoptons, force est de constater que dans le web analytics il est important de ne prendre AUCUN métrique isolément. Le temps passé sur un site peut être intéressant, mais il ne tient pas compte des habitudes de navigation de l’internaute (navigation par onglet) ou s’il reçoit un appel téléphonique. Cette personne n’aura pas interagit avec le site, mais ce n’est pas ce que votre outil d’analyse web va vous dire.

Il en est de même avec les pages vues, vous pouvez avoir un grand nombre de pages vues parce que les internautes trouvent votre site intéressant ou au contraire parce qu’ils ne trouvent pas rapidement ce qu’ils cherchent. Les données sont toujours très utiles, mais vous pouvez prouver ce que vous voulez avec les mêmes chiffres si vous vous y prenez différemment.

Si le remplacement des Hits était une évidence, je pense qu’il faut prendre plus de précautions avec le nombre de pages vues

2 réponses à “Page Views: quel avenir pour ce métrique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *