l’eMail marketing reste un canal efficace pour les marketeurs

Ayant eu la chance de m’occuper de différentes campagnes d’eMailing pour divers clients dans diverses industries, c’est sur ce canal que j’ai pu voir les marges les plus élevées parmi tous les canaux marketing confondus.

Bien entendu, l’eMail marketing est en cours d’évolution. Il faut sortir des anciens schémas de pensées, changer nos habitudes et surtout segmenter nos messages. L’avènement des appareils mobiles nous poussent à développer des version compatibles et optimisées pour les mobiles avec des visuels forts et percutants, limiter l’utilisation des mots et se concentrer sur l’essentiel : une offre claire soutenue par un call to action (CTA) visible.

Si vous vous occupez d’un site d’eCommerce, ne négligez pas vos abonnés et surtout, ne renoncez pas à créer votre propre liste.

Lire la suite

5 moyens de booster facilement le temps de chargement de vos pages

Le temps de chargement d’une page a souvent été jugé comme secondaire pour de nombreux webmasters plus orienté Web Design que SEO.
Cela peut vous sembler paradoxal, mais à une époque ou le haut débit est plus développé que jamais, les internautes n’hésiteront pas à quitter votre site si les temps de chargement ne sont pas satisfaisant.
Ainsi, pour assurer une expérience utilisateur agréable, vous avez besoin de réduire au maximum le temps de chargement de vos pages. Voici quelques pistes pour vous aider à identifier certains problèmes et y remédier.

1. Analysez votre site avec Web Page Analyzer, Page Speed et Yslow.
Page Speed et Yslow sont deux extensions Firefox, développé respectivement par Google et Yahoo, pour FireBug qui vous permettent d’effectuer toutes sortes de tests de vitesse sur votre site. Capture d'écran Yslow et PageSpeed

Ces outils vont évaluer les performances de votre site et vous donner des pistes pour améliorer les temps de chargement de votre site.

2. Installer un système de Cache
Ces systèmes génèrent des fichiers HTML statiques à partir de vos pages dynamiques.
Dès qu’un visiteur consulte une page sur votre blog, une version HTML est créée et sera affichée à tous les futurs visiteurs. Le serveur n’aura pas à recréer les pages pour tous les visiteurs.

3. Compresser vos images
Les images représentent une part importante du temps de chargement des pages. De nombreux outils vous permettent de compresser vos images en gardant un aspect visuel acceptable.
Le site DynamicDrive vous permet de visualiser le résultat obtenu en sauvegardant votre image avec différents taux de compressions. Comme vous pourrez le constater, l’aspect visuel n’est pas beaucoup altéré en compressant d’avantage les images.
Certes le résultat ne sera pas incroyable en compressant une seule image, mais l’addition de toutes les images peut vous faire gagner du temps non négligeable. Optimisation d'image automatique

Smushit, qui s’intègre avec YSlow va vous permettre de compresser les images trouvées sur votre site tout en gardant l’arborescence de vos répertoires. Il ne vous restera plus qu’a les uploader pour gagner quelques Ko.
Optimiser les images avec SmushIT

4. Compresser vos fichiers CSS et Javascript
De plus en plus les sites utilisent du Javascript. Ces fichiers peuvent devenir très important surtout si vous utilisez des bibliothèques Javascript ou autres plugins.
De nombreux service ont vu le jour vous permettant de réduire la taille de ces fichiers en supprimant les commentaires et la mise en forme (espace non obligatoire…):

Pour les fichiers CSS
http://tools.arantius.com/css-compressor
http://www.csscompressor.com/
http://www.cssdrive.com/index.php/main/csscompressor/

Pour les fichiers Javascript
http://jscompress.com/
http://www.vlead.in/resources/tools/minify-javascript/

Certains plugins WordPress perdent leur petit lorsque vous modifiez les fichiers js ou CSS. Veillez donc à toujours garder une copie de vos fichiers originaux. D’autant plus que si vous devez modifier votre CSS, il vous sera très difficile de le faire aisément une fois que vous l’aurez compressé.

5. Placez vos scripts en bas de page.
Bien que n’étant pas toujours faisable, il est parfois possible d’accélérer le temps de chargement d’une page en plaçant les balises ‘< script >’ le plus près de la balise de fermeture ‘< / body >’
La majorité des navigateurs actuels téléchargent environ deux composants sur un même domaine. Cependant, lorsqu’ils doivent télécharger un script, il ne faut rien d’autre avant que le téléchargement soit terminé. Il est donc intéressant de les faire télécharger le plus ‘tard’ possible afin de permettre le chargement des autres composantes (images, css…)

Une technique consiste à utiliser un Content Delivery Network (CDN) grâce à un simple sous domaine ou un CDN payant. Ne maitrisant pas cet aspect technique, je vous invite à consulter l’entrée Wikipédia

Comme nous l’avons évoqué dans l’article: le temps de chargement d’une page devrait avoir une incidence sur le classement de vos pages. Les pistes évoquées ci dessous ne nécessitent pas de compétences techniques particulières, il n’y a donc aucune raison de ne pas les suivre.
Nous pouvons, certes, aller un peu plus loin. Pour nous aider, Yahoo a listé une trentaine de bonne pratique pour améliorer la rapidité de votre site internet. Mais bon nombre de ces points nécessiteront un investissement un peu plus important.

Un temps de chargement optimisé offrira une meilleure expérience utilisateur. Que Google prenne en compte, ou non, ce facteur ne doit pas être la condition sine qua non pour que vous vous y intéressez. Un site fluide doit être l’un des premiers objectifs de votre stratégie de référencement.

Lire la suite

10 conseils pour augmenter le taux de conversion de vos pages de destination

Dans le climat économique actuel, le taux de conversion est plus important que jamais. Amener du trafic sur votre site est une chose – beaucoup se contentent uniquement de ce métrique – mais le chiffre qui compte vraiment est le nombre de conversion.
Pour augmenter les ventes, beaucoup de webmasters investissent d’avantage dans leur campagne de liens sponsorisés, augmentant ainsi les coûts publicitaires. Pourtant, un taux de conversion de 15% signifie aussi, et surtout, que 85% des internautes ne convertissent pas. Vous pouvez, certes, augmenter vos ventes en amenant plus de visiteurs, mais il est plus judicieux d’optimiser vos pages de destinations pour augmenter le taux de conversion.

Selon plusieurs études d’oculométrie (eye tracking), vous avez environ 8 secondes pour capter l’attention de vos visiteurs. Les internautes scannent rapidement chaque page, de gauche à droite, il est donc primordial d’avoir une bonne mise en page, simple et lisible.

Voici 10 conseils visant à augmenter vos taux de conversion:

1. Le titre
L’une des premières choses qui attire les internautes est le titre. Ils vont y rechercher des mots qui pourraient les intéresser. Il est important d’avoir un titre percutant et pertinent, tant pour le SEO que pour les internautes eux-mêmes.

2. Attention aux images
Il n’y a rien de mal, bien au contraire, à utiliser des images pour ajouter de l’intérêt à vos pages, mais soyez prudent. Ne mettez pas une image pour le seul plaisir de mettre quelque chose. Utilisez des images pertinentes qui illustrent votre article ou donne plus d’informations. Certaines images peuvent éloigner l’internaute du message que vous essayez de communiquer.
Les images devraient avoir un but réel (photo de vos produits etc…), sinon elles ne seront utiles que pour distraire vos internautes. Il est intéressant de noter que les textes à coté d’images semblent avoir une attention particulière. Profitez donc de cet espace pour faire passer vos messages prioritaires.

3. La mise en page de votre page de destination
Gardez la mise en page le plus simple possible. Essayez de n’avoir qu’une ou deux colonnes, La encore, avoir plusieurs colonnes augmente les chances de distraire l’internaute et de l’éloigner de votre offre en accordant plus d’attention aux éléments distrayants.

Selon un séminaire sur l’eye-tracking, Anne Hollande (Marketing Sherpa), a déclaré que son équipe a augmenté les taux de conversion de 64% simplement en ayant modifié l’agencement des éléments sur une page produit. (aucune modification rédactionnel)

Par exemple, afin d’améliorer vos taux de conversion, vous pouvez agencer vos éléments de la manière suivante:

titre
sous-titre
image
description

Comme vous le savez, il n’y a pas de formule toute faite, libre à vous d’essayer vos propres combinaison et d’adopter celle qui convertit le plus. L’agencement ci dessus est le plus utilisé, cela ne veut pas dire qu’il conviendra le plus a vos produits.

4. Créer des pages qui sont faciles à lire.
Souvenez-vous que vous avez, en moyenne, 8 secondes pour capter l’attention. Pour ce faire, ayez des pages faciles à lire.
N’utilisez pas une trop petite taille de police. (minimum 10pt)
Utiliser des polices sans-serif (les polices ’serif’ sont utilisées pour l’impression)
Le plus efficace reste un texte noir sur fond blanc.
Gardez votre texte aligné à gauche. Ne pas centrer le titre, sous-titres ou le corps du texte. C’est une pratique courante sur le web, mais je la trouve plus difficile à lire.

5. Votre page de destination doit être utilisée principalement pour la vente de votre produit ou service. S’ils le souhaitent, ils continueront de visiter votre site après la vente.

6. Assurez-vous que vos mots clés principaux se trouvent dans votre titre, sous-titres et description.

7. Soyez cohérent entre les mots clés utilisés dans vos annonces de liens sponsorisés ou vos emails promotionnels et ceux de votre page de destination. Cela confirmera à l’internaute qu’il est au bon endroit. D’après certaines expériences, les taux de conversion sont 25% plus élevés lorsque les mots clés sont repris sur la page.

8. Faites une bonne utilisation des boutons sur vos pages

N’utilisez pas de bouton ‘annuler’. Ils peuvent être cliqué par hasard, et beaucoup de personnes se sentiront frustrées et quitteront votre site. Personnellement je ne vois que peu d’intérêt à ce type de bouton, alors ne prenez pas le risque.

« Ajouter au panier»  est préférable à « Acheter maintenant» . Cela donne à l’utilisateur le sentiment d’avoir plus de contrôle sur la vente. « Acheter maintenant»  semble plus ‘intimidant’ et définitif pour certaines personnes.

La encore, faites des tests et adoptez les boutons qui convertissent le plus.

9. Evitez de longs formulaires.
Personne n’aime remplir de longs formulaires en ligne. Ainsi, évitez à tout prix de demander des informations qui ne sont pas nécessaires. Toute question que vous placez dans un formulaire pourra réduire le taux de conversion.

10. Donnez un sentiment de sécurité sur les pages réservées à l’achat.
Permettez à l’internaute de lire votre politique de confidentialité, certains sont soucieux quant à l’utilisation de leurs données, évitez les longues déclarations qui ne sont pas nécessaires. De nombreux webmasters ont fait le choix d’utiliser un phrase très courte et efficace du style: Nous respectons votre vie privée et ne donnons aucune de vos informations à d’autres parties

Lire la suite

10 Conseils pour écrire des newsletters efficaces

Avec le nombre incroyable de newsletter auxquelles les internautes peuvent s’abonner, il est important de répondre à leur besoin et de respecter quelques points pour éviter qu’ils ne se désinscrivent.

1. Quel est l’objectif de votre newsletter

– Générer plus de ventes?
– Fidéliser vos abonnés?
– Augmenter le trafic sur votre site?
– Générer des revenus publicitaires?
Il est important de gardez votre objectif à l’esprit lorsque vous créez votre newsletter, la structure de votre email ne sera pas la même.

2. La fréquence de votre newsletter

Décidez de la fréquence de votre newsletter et tachez de vous y tenir. Le mieux, et le plus courant, est l’envoi mensuel. Vous pouvez bien entendu faire quelques mises à jour chaque semaine ou envoyer un « édition spéciale» si vous estimer que le sujet est suffisamment important. Soyez régulier dans vos envois et essayer d’envoyer votre newsletter le même jour de chaque mois/semaine.

3. Un objet efficace

C’est la première chose que les internautes verront. Il est donc important d’avoir un objet suffisamment intéressant pour qu’ils décident d’ouvrir le mail pour le lire. Poser une question est, en général, un bon moyen de déclencher la curiosité du lecteur.

4. Format texte ou HTML ?

Les emails HTML permettent plus de ‘fantaisies’ que les versions texte. Toutefois, certains abonnés peuvent rencontrer quelques problèmes avec la réception d’emails au format HTML. Il est donc préférable d’avoir une option permettant à l’internaute de choisir le format qu’il souhaite recevoir lors de son inscription.

5. Personnalisation

Si possible, utilisez le prénom de l’abonné dans vos courriers. En utilisant leur prénom dans l’objet ou au début de l’e-mail, les destinataires se rappelleront qu’ils sont abonnés à votre newsletter. Cela peut réduire le risque qu’ils vous prennent pour de SPAM. Mais aussi, et surtout, cela ajoute une touche personnelle.

6. Pertinence du contenu

Le but d’une newsletter n’est pas de faire la promotion de vos produits ou services, elle doit apporter de la valeur ajoutée à vos abonnés. Assurez-vous d’être le plus court et pertinent possible.

7. Un outil de recherche

Les newsletters peuvent être un excellent moyen d’entrer en contact avec vos lecteurs. Vous pouvez solliciter des suggestions concernant vos produits ou services, ou même lancer un sondage pour voir ce que vos clients pensent vraiment.

8. Créer des liens

Dans la mesure du possible, créer des liens avec les URL correspondantes à chaque thème de votre newsletter.

9. Ajouter des liens sur les images

Les gens essaient de cliquer sur tout ce qu’ils voient, y compris les images. Ajouter des liens sur les images pour les rendre cliquables et ne pas ‘frustrer’ l’internaute

10. Offres spéciales

Les offres spéciales sont une bonne façon d’amener les gens à ouvrir et lire vos emails voir même transférer votre email aux personnes que cela pourrait intéresser. Veillez à ne pas inclure le mot « gratuit» dans l’objet de votre email pour éviter les filtres anti-spam.

Lire la suite

Brüno, le nouveau film de Sacha Baron Cohen victime de Twitter?

Si vous êtes sur Digg et Twitter, vous avez probablement vu quelques messages sur Brüno, le nouveau personnage déjanté de Sacha Baron Cohen. Une sorte de Buzz à vu le jour sur les principaux sites sociaux qui laissait présager un succès indéniable du film.
Et ce fut le cas, du moins, le premier soir. La première soirée où le film fut projeté, le succès était au rendez vous, mais le deuxième soir, Brüno a perdu de son élan et les retombées financières ont du être revues à la baisse.

De nombreuses discussions ont été créées sur Twitter quelques secondes après avoir quitté les salles de cinéma, le spectateurs ont pu publier leurs réactions sur le film en temps réel. Ce genre de phénomène peut être positif ou négatifs. Dans le cas de Brüno, l’effet fut négatif comme le montre une simple recherche sur le film

bruno-twitter

La menace de ce genre de phénomène pour les studios est énorme, des millions ont été investit dans des campagnes marketing pour promouvoir le dernier film de Sacha Baron Cohen. Et quelques Twetteurs ont pu inverser la tendance avec 140 caractères.

Lire la suite