Facebook : Roi du monde ?

Nous sommes en 2012. Toutes les parties du globes sont occupées par Facebook… Toutes ? Non ! Quelques pays résistent encore et toujours à « l’envahisseur ». Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de développeurs des camps retranchés de Facebookum et Twitterium…

Dès que l’on parle de Social Media Marketing avec certains clients, Facebook et Twitter viennent inévitablement à l’esprit. A tel point que certains s’investissent à temps plein sur ces deux plateformes sans se soucier des alternatives potentielles.
Si les inclure dans une stratégie marketing est indispensable pour certains pays, d’autres se tournent vers différents réseaux sociaux.
Regardons brievement les principales alternatives à Facebook.

 | Facebook : Roi du monde ?

 

Vkontakte

Aussi connu sous l’abbréviation VK, Vkontakte est le réseau le plus populaire en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. Depuis sa création en 2006, VK dispose maintenant de plus de 135 millions d’utilisateurs passant près de 7 heures par mois à partager leurs photos et vidéos à la manière de Facebook.

Omwl0mbc_original

Odnoklassniki

Avec plus de 52 millions d’utilisateurs, Odnoklassniki a été le principal concurrent de Vkontakte. Si il a perdu de la force au fil des ans, Odnoklassniki est toujours le réseau le plus populaire au Kazakhstan.
7pgjg8ba_original

Qzone et RenRen

Qzone est le réseau social le plus populaire en Chine avec près de 200 millions d’utilisateurs. RenRen, anciennement connu comme Xiaonei est un autre réseau social. Ce dernier est considéré comme l’une des plateformes les plus puissantes et comptait, en 2011, plus de 160 millions d’utilisateurs.

La censure de Facebook permet à ces plateformes de couler de beaux jours en Chine mais il est important de noter que RenRen est sous la tutelle du gouvernement chinois qui peut bloquer les contenus pouvant porter préjudice à la dignité nationale chinoise.

Gaueacqn_original

P3fycnhv_original

Weibo

Weibo peut être considéré comme le Twitter chinois avec plus de 300 millions d’utilisateurs (février 2012). Comme RenRen, il est aussi sous la tutelle du gouvernement chinois. Il est donc impossible de raccourcir les URls avec le service de Google ou utiliser des mots blacklistés. Les publications politiques sont vérifiées manuellement et supprimer si elles sont jugées inappropriées.

Un système de points est instauré, et une certaine quantité est perdue en fonction des infractions constatées. Arrivé à 0 point, le compte est fermé.

Usem+zuh_original

Zing Me

Zing Me  est le réseau social le plus populaire au Vietnam. Offrant les mêmes options que les autres réseaux sociaux, il s’impose comme une forte concurrence pour l’entrée de Facebook dans le pays.

Gtjum4s+_original

Cloob

Cloob est le premier réseau social en Iran. Avec plus d’1 million d’utilisateurs, le site site prétend avoir plus de 100 millions de pages vues par mois. Les fonctionnalités sont similaires à celles de Facebook ou tout autre réseau social. Une vague de censure a pu se faire sentir lors des élections d’avril 2008.

9g63knna_original

Draugiem

Draugiem est le principal réseau social letton. Disponible en letton, russe, hongrois et en anglais et avec plus de 3 millions d’utilisateurs, Draugiem surpasse Facebook dans le pays balte.

Kkjpqbln_original

  1. François a laissé un commentaire sur 19 octobre 2012 at 8 h 33 min

    Dans une société mondialisée, à la fin, il n’y a de place que pour un seul empire ! 🙂
    Sauf peut être la Chine qui est un univers en soi et est ultraprotectionniste. (ebay, Google, Twitter, autant de services qui sont remplacés par un système propre à l’empire du milieu).
    Pour les autres, j’ai tendance à croire que plus le pays sera intégré à la mondialisation, plus il sera sur Facebook.
    Mais ce n’est que l’humble opinion d’un internaute égaré.

    • Bruno a laissé un commentaire sur 19 octobre 2012 at 9 h 10 min

      Merci pour votre commentaire François, je partage tout à fait votre point de vue concernant la mondialisation et Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *