Que devons nous retenir de la nouvelle politique de Google concernant les liens ?

  Bruno   août 07, 2013   Référencement   3 Comments

Depuis quelques temps maintenant, Google ne cesse de changer ses algorithmes et sa politique autour des liens et notamment du link building. Ces nouvelles politiques concernent trois grands types de backlinks. Les liens provenant d’articles invités (guest blogging) si effectué à grande échelle l’affichage, l’article marketing les publireportages et les liens issus des communiqués de presse.

Article marketing à grande échelle

Nous avons abordé ce sujet dans un précédent article dans notre newsletter. Comme prévu, Google ne prend pas très bien les liens générés par des soumissions en masse d’articles contenant des liens optimisés.
Si vos articles n’apportent pas beaucoup de valeur et sont uniquement destinés à la construction de backlinks, alors vous devez changer votre approche.

Publireportage ou « native advertising »

Cela ne devrait pas être une surprise. Google décourage le publireportage ou les articles sponsorisés. Cela à du sens, car n’importe qui pourrait – en contrepartie d’une certaine somme d’argent – obtenir une position plus élevée dans les résultats de recherche. Par conséquent, ces liens doivent être nofollow, de sorte qu’ils ne contribuent pas à l’augmentation de votre PageRank.

 

Les liens optimisés dans les communiqués de presse

Selon Google, les liens issus des communiqués de presse ayant une ancre optimisée (riche en mots clés) sont considérés comme non-naturels. Si vous publiez un article ou un communiqué de presse, assurez-vous que les liens soient en nofollow.  

Les sites de plugins et de thèmes

Alors, comment tout cela impacte les sites qui proposent des widgets, des plugins et autres thèmes gratuitement ? Eh bien, Google n’a pas de problème avec eux directement (qu’ils les proposent gratuitement ou non d’ailleurs).
Mais ce que font bon nombre de développeurs de plugins et thèmes gratuits est d’insérer un lien vers un de leurs propres sites, de sorte que chaque fois que quelqu’un installe un plugin, ils obtiennent un backlink depuis la page d’accueil ou autre. Dans la majorité des cas, ces liens sont en DoFollow.

De même, près de 95% des thèmes gratuits contiennent des liens dans le pied de page que vous ne pouvez pas supprimer facilement (chiffrement en base64 et j’en passe) et peut-être plus gênant encore, sur certains thèmes WordPress premium.

Ce ne sont donc pas les thèmes ou les plugins qui violent directement les politiques de Google mais bien les liens qui viennent avec. Ces liens entre dans la catégorie des liens optimisés non-naturels. Ainsi, si vous êtes concerné par cette stratégie, veillez à ne plus inclure de liens ou les mettre en nofollow anfin qu’ils n’améliorent pasle classement PageRank.

3 Comments

  1. Christina Says: 7 août 2013 16 h 53 min Reply

    Google decide de s’en prendre directement à ceux qui font du référencement leur gagne pain. Le référencement naturel, comme son nom l’indique doit être au maximum naturel, il faut donc varier ses ancres de liens au maximum, améliorer son site, de façon a le rendre populaire, naturellement ! Pour ce qui est des thèmes ou des widgets, j’avoue que c’est un peu plus radins, des gens passent du temps a créer ou développer un theme ou un widget parfois gratuitement, c’est normal qu’en retour ils puissent se faire de la pub !

    • Bruno Says: 7 août 2013 17 h 51 min Reply

      Merci pour ton commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Après de nombreuses années à dire aux webmasters et autres référenceurs comment faire de bons liens avec des belles ancres optimisées dans leur célèbre guide de démarrage, Google décide de faire un grand ménage. Nous devrons nous adapter et trouver d’autres moyens de positionner nos pages.

  2. Daniel Says: 8 août 2013 5 h 08 min Reply

    Les changements c’est pas nouveau.

    Google sanctionne le lien facile et c’est tant mieux !

    Place aux pros, dehors les amateurs, les kékés, les margoulins !

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*