Comment utiliser le principe de Pareto pour le référencement

Vous avez probablement entendu parler du principe de Pareto avant. Cette vieille règle des 80/20, où 80% de vos résultats proviennent de 20% de vos actions. Mais combien de fois l’utilisez-vous vraiment ?

Si vous êtes comme moi, la réponse est pas autant que vous le devriez. Pourtant, nous pouvons l’appliquer à tous les domaines de nos vies. 20% de nos factures représentent 80% de nos dépenses. 20% de nos clients représentent 80% de notre chiffre d’affaires et de la même façon 20% de nos clients représentent 80% de notre temps perdu et d’une certaine dose de stress.

Il en est de même lorsqu’on parle de référencement. Nous pouvons souvent lire ou entendre que Google utilise plus de 200 facteurs différents pour classer les pages, mais ce que nous entendons moins est que la plupart de ces facteurs n’ont pas suffisamment de poids face aux autres. Encore une fois, le principe de Pareto s’applique mais cette fois, ce ratio est encore plus déséquilibré. De petits changements donnent parfois de gros gains.

Utiliser le principe de Pareto

Il est tout à fait possible d’utiliser ce principe dans le référencement à partir du moment où nous analysons correctement le coté effort / gains.

20% de notre contenu apporte 80% de notre trafic
Contenu / Trafic global

20% des backlinks apportent 80% du trafic référent
Backlinks / Trafic référent

20% de nos fans/followers sont à l’origine de 80% de nos retweets
Abonnées / Retweets

Je vous encourage de vérifier ce principe sur vos propres site. Pour ce faire, exportez vos données analytiques dans votre tableur préféré et calculez (sur la période de votre choix) le nombre de pages représentant 80% de votre trafic. En ce qui concerne ce blog, il m’a fallu 14 articles pour atteindre le seuil des 80%

Si, plus par hasard qu’autre chose, nous arrivons à un bon exemple du principe de Pareto, gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas de se rapprocher au plus du fameux 80/20, mais d’identifier un certain déséquilibre entre un volume d’effort et les résultats obtenu. Ainsi, vous pouvez très bien avoir 75/25, 90/10…

A partir de là, essayer d’identifier des traceurs, des similitudes entre les contenus qui vous apportent beaucoup de trafic (étiez vous le premier à parler d’un sujet précis, à annoncer un nouveau produit…) et – plus important encore – cherchez les similitudes entre les contenu qui fonctionnent moins bien (est-ce que le timing n’était pas bon, sujet trop pointu pour intéresser un maximum de personne…).

N’hésitez pas à segmenter les données afin d’identifier les contenus qui sont le plus partagés sur les réseaux sociaux etc.

De cette façon, nous pouvons utiliser le principe de Pareto pour comprendre ce qui marche et en faire davantage et comprendre ce qui ne fonctionne pas et rectifier le tir ou ne plus perdre notre temps.

3 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] J’applique le principe de Pareto dans de nombreux axes de ma vie. Le principe de Pareto, aussi connu comme la règle des 80/20, est un outil de productivité exceptionnel lorsque vous apprenez à l’appliquer. Comme vous l’avez probablement déjà entendu, 20% de vos actions apporteront 80 % de vos résultats. Il est donc essentiel de prendre le temps d’identifier ces activités qui offrent le plus d’avantages. […]

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>