Au royaume des acronymes, le ROI est roi

J’ai eu l’occasion de jeter un coup d’oeil sur la présentation d’une formation à Adwords qu’un client s’est vu dispenser. S’il était devenu incollable sur les différents acronymes de trois lettres parsemés dans la présentation (PPC, SEA,CTR,CPC…), il manquait le plus important de tous, le ROI .

Le ROI ou retour sur investissement est encore trop souvent négligé. Mais si vous souhaitez réellement optimiser votre campagne PPC, il n’y a rien de mieux pour identifier quelles ‘zones’ fonctionnent et quelles ‘zones’ nécessitent une intervention de votre part.

Comment calculer le ROI

Au fil des ans, j’ai rencontré différentes façons de calculer le retour sur investissement, globalement, aucune n’était mauvaise, mais je vais vous montrer la façon dont je le fait. Ce calcul est la forme de ROI la plus répandue et la plus facile à comprendre.

ROI = (Revenu – Coût) /coût

Ce calcul donne un ratio des revenus générés pour chaque euro dépensé . Disons que vous avez dépensé 100 euros sur votre campagne Adwords et généré 500 euros de revenus, vous pourriez calculer le ROI de cette façon :

ROI = (500 – 100) / 100

Cela vous donne un retour sur investissement de 4. Ainsi, pour chaque euro que vous avez dépensé, vous avez généré 4 euros de revenus.

Utiliser le ROI pour optimiser vos campagnes

Sachant cela, ne vous privez plus de croiser vos données eBusiness (revenus générés par telle ou telle campagne) avec les données Adwords (coûts des campagnes – auxquels vous pourriez inclure les frais d’agence éventuels). Vous serez en mesure d’identifier quelles campagnes vous apporte réellement de l’argent et quelles campagnes ont besoin d’être optimisées.

Si, par exemple, vous souhaitez analyser la performance de vos mots clés, vous pouvez calculer le ROI de chaque expression et trier la colonne en fonction du meilleur retour sur investissement.
Vous serez ainsi en mesure d’identifier rapidement les mots-clés les plus performants au sein de votre campagne. Vous pourriez alors envisager d’augmenter un peu leur CPC maximum et ainsi influer sur leur position moyenne pour espérer plus de visites et, in-fine, plus de conversions. Bien entendu, n’entreprenez aucune action que vous ne pouvez mesurer.

Au fur et à mesure que vous défilerez, vous vous rapprocherez d’un ROI de zéro et vous découvrirez peut-être des ROIs négatifs. Ces mots clés vous coûtent de l’argent. Vous pouvez les mettre en pause, ajuster leur CPC, modifier vos annonces ou votre page d’atterrissage.

Quelles que soient vos actions marketing, le ROI doit être au coeur de vos démarches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *