Comprendre le Growth Hacking

Le terme de Growth Hacking a été propulsé sur l’avant de la scène marketing par Sean Ellis en 2010. Décrire le growth hacking en une courte phrase n’est pas forcément une chose aisée. Le growth hacking est à la fois complexe et simple mais avant tout, il représente un état d’esprit et non une série de techniques.

D’une part, nous avons le terme Growth (croissance en anglais). Nous savons tous ce que signifie la croissance. D’autre part, nous avons le terme Hacking qui est souvent associé à une notion de piratage. Ici, il faut voir le Growth Hacker comme une personne qui met en place des solutions novatrices à des problèmes. La manière dont ces solutions sont mises en œuvre définit le type de hacker.

Growth hacking : une définition

Dans sa définition la plus grossière, un growth hacker est une personne qui va mettre en oeuvre des solutions pour augmenter la croissance d’une entreprise le plus efficacement possible. Le Growth Hacker place le ROI au coeur de toute réflexion

Quel est le plus grand défi d’une start-up ?

  • Le financement ?
  • Les idées ?
  • Les canaux de commercialisation ?
  • L’image de marque ?

Bien sûr, cela peut être l’une ou plusieurs de ces choses, mais le plus gros problème pour les nouvelles start-ups est de trouver une place pour leur produit. Le marketing vient souvent après la phase de création du produit. Le Growth Hacking adopte une approche différente et vise à créer un produit facilement commercialisable.

Vient alors le prochain gros problème : la base des utilisateurs

La meilleure façon de surmonter ce problème est de savoir où sont vos clients, quelles sont leurs habitudes et quels outils ils utilisent.

L’approche « Construisez-le et ils viendront » n’est plus valable. Il faut beaucoup d’efforts pour mettre un nouveau produit sur le marché et en faire un succès. Il convient donc l’utiliser efficacement toutes les ressources que nous pouvons avoir afin d’obtenir les meilleurs résultats en un minimum d’efforts (temps, financier…)

Un des premiers growth hack fut utilisé par Hotmail. Avant de devenir le site que tout le monde connait, Hotmail fut, en 1996, l’un des premiers webmail et connaissait faible croissance. Après quelques semaines, les fondateurs ont pu constaté que plus de 80% des inscriptions provenaient des recommandations. Tim Draper, un des investisseurs d’Hotmail, a eut l’idée de mettre une courte phrase à la fin de chaque email : P.S. I love you. Get your free email at Hotmail

Quel fut le résultat?

En un mot : Incroyable. Après six mois, Hotmail à pu atteindre le million d’utilisateurs. En 1 an et demi, la start-up comptait alors 12 millions d’utilisateurs, soit près de 20% des internautes à l’époque avant d’être vendue à Microsoft pour 355 millions d’euros.

Growth Hacking : Data-driven Marketing

Dave McClure fut l’un des pionniers du growth hacking dont ses métriques AARRR (startup metrics for pirates.) soutiennent bon nombre d’efforts favorisant la croissance d’une entreperise

  • Acquisition : Obtention de nouveaux utilisateurs potentiels de venir à notre site – SEO, SEA…
  • Activation : Transformer ces leads en utilisateurs
  • Rétention : Visiteurs récurrents, utilisateurs fidèles…
  • Revenus : Monétisation des utilisateurs par la pubs…
  • Recommandation : Ambassadeurs, partages vos produits, invitent leurs amis…

growth-hacking-alsace

Chacune de ces étapes a ses propres stratégies pour augmenter le nombre de conversions, la clé est d’identifier un ou deux indicateurs clé et tester, tester et encore tester.

Comment pouvez-vous tirer parti de la croissance Hacking?

S’il existe bien sûr des techniques de growth hacking, il est important de rappeler que le Growth Hacking est avant tout un état d’esprit. Il convient donc de commencer à penser en termes de solutions. Le meilleur point de départ est de vous poser cette question : Comment puis-je obtenir des clients pour mon produit ? et Comment puis-je automatiser cela ?

Growth Hacking : Vers la fin du marketing ?

Le marketing est une partie intégrante d’un stratégie de growth hacking. Bien souvent, le growth hacker est un marketeur. Le marketing complète et assiste le growth hacking.

Stratégies de Growth Hacking
Stratégies de Growth Hacking

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *