Quand les annonces deviennent de véritables « nuissances »

De plus en plus d’internautes bloquent les annonces pour « améliorer » leur expérience en ligne. Selon PageFair, ce phénomène connaitrait une hausse de 43% par an. Pour mesurer l’ampleur du phénomène, je me suis penché sur PageFair dans l’optique faire un audit du trafic sur un des sites que je gère pour déterminer la pourcentage d’utilisateur qui bloquaient les annonces. Pour ce faire, il suffit d’ajouter un bout de code dans le header de vos pages. Pour l’instant, il est possible de suivre les données d’un seul site mais PageFair étudie la possibilité de suivre plusieurs sites par compte.

Au bout de deux mois (Novembre et Décembre 2013), l’audit montre que près de 35% des lecteurs bloquaient les annonces réduisant ainsi les gains publicitaires du blog. Selon un rapport publié par PageFair, 22,7% des internautes bloquent les annonces.

En tant qu’annonceur, ces données peuvent sembler alarmantes, mais en étant honnête, si je n’étais pas un éditeur/annonceur, j’utiliserais probablement un bloqueur de publicité moi-même. Ainsi, en tant qu’annonceur, je ne peux m’empêcher de me sentir, en partie, responsable de cette nouvelle tendance. Nous sommes les seuls responsables de certaines publicités ennuyeuses. Nous brandissons sans grand regret des appels àl’action tels « Gagnez un Ipad gratuitement », « Perdez quelques kilos facilement »… Ces types d’annonces sont ennuyeuses, flirtent avec le spam et peuvent parfois être contraire à l’éthique – mais grâce àcertains formats, le chauffagiste du coin peut avec un petit budget faire la promotion de ses services sans trop de barrières à l’entrée.

Bien évidement, je ne dis pas que nous sommes tous mauvais, au contraire, beaucoup d’entre nous gagnent leur vie de manière légitime et éthique grâce à l’affiliation, mais certains n’hésitent pas à employer des méthodes plus agressives pour arriver à leurs fins et nous pouvons le comprendre. Si nous sommes payé dès lors que quelqu’un soumet son adresse email, il est compréhensible de chercher l conversion facile même si cela ne s’avère pas très rentable sur le long terme.

Comme nous l’explique Neil O’Connor, le patron de PageFair, le bassin de personnes acceptant les publicités rétréci de plus en plus, pour capter leur attention, les annonces deviennent de plus en plus agressives et intrusives en réponse, ces personnes vont chercher des moyen de bloquer de telle publicité…un véritable cercle vicieux.

Évolution de l’intérêt pour la recherche AdBlock

En plus de l’évolution constante de l’intérêt pour les systèmes de blocage publicitaire, on constate de plus en plus d’acteurs sur ce « marché pouvant représenter une perte assez conséquente de revenu chez certains annonceurs. Un récent rapport de PageFair estime que le blocage des publicités Google représentait une perte de près de 645 millions d’euros en 2012.

Une perte telle que Google a retiré les extensions de leur Google Play. Les utilisateurs doivent se rendre sur les sites des éditeurs pour pouvoir télécharger les applications. Certaines rumeurs faisaient état de sommes versées par Google pour que ses publicités ne soient plus bloquées.

Si la tendance semble se confirmer en 2014, il est plus ou mois sûr qu’un internet gratuit dépend en grande partie de la publicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *