Les 4 P du marketing à l’ère des médias sociaux

Tous les étudiants en MBA, les marketeux et autres publicitaires connaissent les 4 P du marketing sur le bout des doigts. Développé dans les années 60, le concept est devenu partie intégrante de l’enseignement du marketing. Tous les plans de marketing élaborés des marques et des entreprises sont (ou étaient ?) basé sur le prix, la promotion, le placement et le produit.

Mais, avec l’influence croissante des médias sociaux et le marketing digital, est-ce que ces 4 P (ou au moins trois) du marketing ont changé ? Examinons les sous l’angle du marketing sociale :

Prix :

Ce P du marketing dit que vous devriez déterminer le prix de vos produits ou services de manière à ce qu’ils soit compétitif par rapport aux autres offres.
Est-il encore possible de le faire avec le nombre faramineux de site proposant les deals du jours et autres comparateurs de prix ?

Aujourd’hui, le prix est l’un des principaux facteurs qui pousse les internautes à utiliser les médias dits 2.0. Ainsi, les entreprises ne sont-elles pas obligées de laisser le marché décider du prix ?

Aussi, avec Internet, les mobiles, les médias sociaux, il est devenu très facile pour les consommateurs d’identifier des ‘incohérences’ dans les prix si vous avez. Si vous êtes sur une place de marché, veillez à ce que le prix soit similaires à celui de votre propre boutique. Le prix est donc rarement un avantage marketing.

Promotion :

Avec la hausse des coûts de la publicité traditionnelle et le manque de moyens pour en mesurer l’efficacité, de nombreuses entreprises se tournent des médias publicitaires coûteux comme les publicités télévisées ou les panneaux publicitaires. Certaines entreprises ont pu réussir sans dépenser énormément en budget marketing.

Les dépenses publicitaires de Zara ne dépassent pas plus de 0,3% des ventes. son budget au marketing.

Ferrari ne dépense pas un seul centime dans l’achat d’espace publicitaire. Ils s’appuient entièrement sur des événements exclusifs, le bouche à oreille et bien sûr les médias sociaux comme armes de marketing.

Facebook n’a que très récemment publié sa première publicité vidéo (octobre 2012)

Avec Internet et les médias sociaux, les marques peuvent créer un lien étroit avec leurs clients et les utilisateurs semblent être la clé de toute promotion.

Placement :

Y a-t-il vraiment un endroit plus important à l’ère d’Internet ? Avec autant de sites eCommerce, de commerce social, de site de deal quotidien, force est de constater que les consommateurs vont sur le web pour faire du shopping. La plupart des grands magasins proposent même des offres exclusives pour les acheteurs en ligne.

Produit :

Nous voila donc avec le dernier P. Le ‘Produit’ n’a certainement pas changé. Peu importe ce que vous utilisez pour la promotion, pour définir votre prix et où vous le vendez – vous devez avoir un excellent produit.

C’est un fait, mais une chose a changé. Avec la communication sociale, vous devez non seulement faire des produits qui répondent aux besoins des consommateurs, mais aussi les rendre dignes d’intérêt.
Aujourd’hui, les avis sur un produit sur les médias sociaux atteignent le consommateur avant la publicité de votre entreprise. Assurez-vous donc que votre produit offre une valeur allant au-delà des attentes du consommateur.

Les utilisateurs ne voulaient pas d’un iPad jusqu’à ce qu’il soit sorti. Maintenant, ils se demandent comment ils ont pu vivre sans lui durant tant d’années. La clé ici – et Apple peut bien souvent être pris en exemple – est la construction d’excellents produits, des produits dignes d’intérêt et une expérience utilisateur agréable.

Une conclusion parfaite serait de citer Philip Kotler lorsqu’il disait que : « la meilleure façon de garder ces clients est de trouver constamment des moyens de leur offrir plus pour moins cher ».

Si les 4 P restent – à juste titre – une préoccupation majeure, leurs définitions et leurs approches ont certainement évoluées

Plus que le marketing, c’est le comportement d’achat qui a changé. Les médias sociaux ont offert un point de vue éclairé aux acheteurs en imposant aux commerçants à adopter un ecosystème transparent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *