Comment fixer ses prix – Etape numéro 2 : la valeur

Beaucoup d’entreprises fondent leur réflexion sur la tarification sur leurs coûts, alors qu’en réalité, ils pourraient faire plus de profits s’ils se concentraient sur la valeur qu’ils offrent aux clients.

En réalité, les coûts d’un produit représentent tout simplement le plancher ou le prix minimum que vous devez demander. Tout ce que vous pourrez récupérer au-dessus de ce seuil et directement lié à la valeur perçue dans l’esprit de l’acheteur.
Si vous voulez demander plus pour votre produit ou service, vous le pouvez. Tout ce que vous avez à faire est de trouver des moyens d’augmenter la valeur perçue d’une manière que vos concurrents ne pourront égaler.

Les trois moyens les plus couramment utilisés pour ajouter de la valeur sont les suivants :

1. Offrir un service de qualité : Offrir une réactivité inégalé ou des services personnalisés plutôt que de se limiter à des services génériques.
2. Offrir une tranquillité d’esprit : Vous pouvez offrir une assurance, une garantie prolongée ou une assistance technique pour corriger les problèmes qui pourraient se poser.
3.Faire appel à une célébrité : Difficile de penser qu’une célébrité voudrait associer son nom et son image à un produit de mauvaise qualité.

Si vous analysez ce que vous clients pensent de vos produits, vous pourrez souvent découvrir des possibilités d’augmenter vos profits que vous n’auriez jamais imaginé. Si vous fixez vos prix en fonction de la valeur perçue plutôt que sur la base de vos coûts, vous allez considérablement élargir vos possibilités de générer des profits.

Des clients valorisent un même produit différemment en fonction du contexte. Il est crucial d’être conscient de cela pour développer des méthodes avec lesquelles ces bénéfices peuvent être garantis.
Cela est valable dans tous les domaines. La location d’un chalet sera plus chères durant la pleine saison qu’en octobre. Essayez de voir comment vous pourriez appliquer ce principe à vos produits ou services.

  1. Jean a laissé un commentaire sur 23 février 2015 at 8 h 54 min

    Joli article ! bravo 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *