people-train-public-transportation-hurry-large

Les cinq principes fondamentaux d’une annonce efficace

Sur internet comme ailleurs, il est essentiel de ne pas sous-estimer la concurrence féroce que nous devons affronter pour obtenir l’attention de nos prospects. Personne au monde (sauf vous) attend patiemment que votre annonce voit le jour.

En tant qu’annonceur, nous sommes – encore plus maintenant que jamais avec le débat sur les bloqueurs de publicités – un intrus indésirable. Aucun lecteur ne vous a demandé ou à souhaité vous lire.

Le lecteur achète un magazine parce qu’il lui apporte une certaine valeur ajoutée. Que ce soit du divertissement ou une information utile pour son activité. Le principe reste le même sur Internet. Votre annonce doit donc lui apporter quelque chose de similaire si vous souhaitez avoir une chance de rivaliser avec la ligne éditoriale du site sur lequel vous souhaitez annoncer.

Pour y parvenir, il est important de respecter cinq principes fondamentaux lors de la rédaction de votre annonce. Nous y reviendrons plus en détails dans nos prochains articles.

  1. Obtenir l’attention
  2. Offrir un avantage
  3. Le prouver
  4. Persuader les gens à saisir cette avantage
  5. Les inciter à l’action

Critères d'une annonce efficace

Une publicité ne peut pas générer de ventes si elle n’est pas lu. Elle ne peut pas être lue si on ne la voit pas et il ne sera pas visible s’il n’attire pas l’attention.

Lire la suite

Ces mots qui font la différence

Nous faisons tous ces erreurs. Je suis certain que vous pourrez trouver de nombreux exemples où je les ai faite moi-même. Néanmoins c’est une chose importante que vous devez garder à l’esprit lors de la création de votre communication. Je parle bien entendu de la puissance des mots que vous utilisez.

Aussi surprenant ou évident que cela puisse paraître, certains mots augmentent les chances d’une conversion alors que d’autres vont avoir l’effet inverse.

Souvent utilisé, Acheter est un mot qui devrait être évité. Parlez autour de vous et vous verrez que personne n’aime qu’on leur vende quelque chose. Demander d’acheter quelque chose fera fuir de nombreux prospect.

Que pouvez-vous utiliser à la place ?

Que pensez-vous de « Recevoir » ?

Découvrez comment vous pouvez recevoir votre ebook sur le référencement payant par opposition à Achetez notre ebook sur le référencement payant ici.

Pouvez-vous voir et entendre la différence?

Que pensez-vous de « Investir », par exemple:

Votre investissement dans cet ebook est assuré notre garantie ‘satisfait ou remboursé’.

 

L’idée n’est pas de vous donner une liste exhaustive des mots que vous pouvez utiliser, mais plutôt de vous inciter à toujours trouver des alternatives plus efficaces au mot « acheter ».

Ne faites pas travailler vos prospects

Comme « Acheter », un autre mot qui devrait toujours être évité est « Apprendre. » Généralement, les gens ne veulent pas apprendre. L’apprentissage c’est du travail et les gens préfèrent beaucoup plus « découvrir » qu' »apprendre ».
La découverte est passionnante, cela implique de la « nouveauté » ou quelque chose que peut-être personne d’autre n’a vu ou entendu auparavant.

Nous utilisons parfois le mot « chose(s) » pour inciter les gens à cliquer sur nos titres du type « Les cinq choses dont vous avez besoin pour devenir un professionnel du référencement web ».

« Chose(s) » est un mot faible. De plus, il est très important d’être aussi précis que possible dans votre communication. Ces « choses » sont tout simplement trop vagues pour que le message soit clair. Privilégiez les conseils, les astuces, les techniques, les idées, les secrets, les stratégies, les tactiques etc. Ce sont des options beaucoup plus efficaces que les « choses »

Si vos mots impliquent quelque chose de contre nature pour votre prospect, comme faire un effort intellectuel ou physique ou toute autre friction (comme « acheter »), vous devez essayer de trouver une alternative plus efficace.

Lire la suite

Les petits détails donnent vie à votre histoire

Les petits détails donneront vie à vos histoires. Ils vont vous permettent de « montrer » plutôt que « dire ». Pour illustrer cette technique, empruntons les mots du célèbre David Ogilvy.

Tout en écrivant une annonce pour la nouvelle voiture de Rolls-Royce, David Ogilvy a passé trois semaines à ne rien faire d’autre que de se renseigner sur cette voiture. Ce processus de recherche, bien qu’extrêmement chronophage, lui a permis de trouver le détail magique dont il avait besoin pour créer une accroche inoubliable.

A 100km/h, le bruit le plus fort dans cette nouvelle Rolls-Royce vient de l’Horloge électrique

 

L’annonce fut relayée dans deux journaux et deux magazines pour un coût de $ 25 000 (environ 22 000 €). L’année suivante, Ford a élaboré une campagne de plusieurs millions de dollar sur le postulat que leur voiture était encore plus silencieuse qu’une Rolls.


Il en est de même avec la narration et le développement de votre page de vente. Les détails font une réelle différence entre une page qui ‘vend’ et une page qui ne convertira pas. Ne les sous-estimez pas.

Lire la suite

7 choses que votre patron ne vous dira jamais

Sollicité de toutes parts, comment pouvez-vous poussez les gens à réellement lire ce que vous écrivez ? Il faut plus qu’un bon contenu. La partie la plus importante de la rédaction d’un article est son titre. C’est ce que nous abordons dans cette série d’articles sur le copywriting

Avez-vous déjà pensé que quelqu’un en qui vous êtes censé faire confiance pourrait ne pas vous dire toute la vérité ?

Votre comptable? Votre conjoint? Votre patron ou votre enfant… On nous dit que nous sommes censé leur faire confiance – et nous le voulons – mais que faire s’ils ne vous disent pas tout ?

N’hésitez pas à utiliser cela lors de la rédaction de vos titres. C’est une menace suffisamment inquiétante pour que ce genre de titre fonctionnent à merveille.
Vous pouvez l’utiliser efficacement sur presque tous les sujets et nul doute qu’il va attirer l’attention de votre auditoire.

  • 13 choses que votre banquier ne vous dit pas
  • 21 choses que votre médecin ne vous dit pas
  • 7 choses que le professeur ne vous dit pas à propos de votre enfant

Lire la suite

Utilisez la peur dans vos titres

Continuons notre série d’articles sur la rédaction de titres efficaces. Après avoir abordé la confiance dans un précédent article, voyons comment vous pouvez utiliser la peur pour générer des clics.

La vérité choquante sur <insérez un sujet> / L’atroce révélation de <insérez un nom>

Les médias traditionnels utilisent ce déclencheur très souvent. Cela suggère un scandale sans vous révéler la moindre chose. Si vous voulez en savoir plus, vous devez continuer à regarder après la publicité ou passer directement en page 23.

Cela vous met également dans la peau de quelqu’un qui dit la vérité. Vous venez de découvrir un terrible secret que vous vous apprêtez à divulguer « exclusivement » à votre public.

Bien souvent, nous le savons tous, c’est un exagération et pourtant, cela continue à fonctionner. Contrairement aux titres des magazines, vous pouvez utiliser ce genre de titre lorsque vous avez une réelle vérité à exposer. Cela ne doit pas nécessairement être quelque chose de mauvais, vous pouvez très bien révéler les secrets d’un titre réussi, de faire un bon article…

La clé dans ce genre de titre est d’être spécifique. Votre objectif est que le lecteur se demande comment vous avez découvert sa crainte. Comme de nombreux « hacks » son effet augmentera proportionnellement à la façon dont vous connaissez votre audience.

La peur peut être une motivation incroyable. Certains titres vont puiser dans la peur, notamment la peur de l’avenir, la peur de perdre quelque chose d’important ou de précieux, et la peur de renseignements secrets dont vous n’auriez autrement pas accès…

Votre maison est-elle suffisamment sécurisée pour repousser les cambrioleurs ?
Votre blog est-il suffisamment sécurisé ?

Lire la suite