Est-ce que les pop-ups fonctionnent encore en 2017 ?

Nous avons tous connu cela… Nous surfons sur le net à la recherche de quelque chose – ou peut-être en train de lire certains de nos sites préférés. Vous cliquez sur un site Web qui semble prometteur et – BAM! Vous êtes accueilli avec une énorme popup vous demandant votre adresse e-mail.

Vous la fermez tout simplement. Vous l’avez peut-être même trouvé légèrement ennuyeuse. Si vous le faites, tout le monde le fait non ? Mais la vérité est que les popups font leur travail. Si elles en le faisaient pas, les blogueurs ne les utiliseraient pas.

Au delà de ça, il faut prendre en compte le public cible. Les résultats peuvent varier en fonction de votre audience.

Sur un site que je gère, j’ai récemment installé une popup qui ne s’affiche que lors d’une première visite. De cette manière, j’essaye de limiter la frustration des gens avec des distractions répétées.

J n’ai pas encore fait de split-testing ou quoi que ce soit mais dès l’installation le taux d’opt-in est d’environ 2%. Est-ce génial ? Pas vraiment, mais c’est plus élevé que la plupart des autres formulaires d’opt-in sur le blog.

Alors, est-ce que cela fonctionne ? Sans aucun doute, oui. Et, je parie que je peux assez facilement améliorer ce taux d’opt-in avec quelques tests solides.

Bien sûr, beaucoup de gens vont toujours abstenir d’utiliser les popups en raison de leur coté invasif. Vous ne voulez pas embêter les gens. Cela est compréhensible – et noble.

Mais, remettons les choses en contexte…

Tout d’abord, c’est votre site. Ne pas les embêter est très louable mais si les gens viennent tous les jours et que vous n’utilisez pas ces occasions que vous avez de les amener à se joindre à votre mailing liste afin de solidifier une relation … alors vous aurez du mal à faire face à la concurrence. Aussi, vous ne pouvez pas gérer une entreprise avec une attitude apologétique de ne pas vouloir déranger personne.

Deuxièmement … le simple fait d’utiliser une popup ne signifie pas que vous manquez de respect. Utilisez TOUJOURS un cookie pour vous assurer que les gens ne verront pas votre formulaire d’opt-in toutes les 30 secondes. Aussi, alignez le contenu de la popup avec le contenu de votre site.

Tout est question d’équilibre. Trouvez le.

Dans certaines niches, la plupart des utilisateurs vont probablement les fermer. Mais, les chiffres ne mentent pas… Certains utilisateurs ne les fermeront pas.

Lire la suite

Comment vendre un abonnement pour son site ?

Le sites de membres sont principalement intéressants pour les revenus mensuels récurrents qu’ils génèrent. Ce revenus récurrents vous donne un effet cumulatif qui permet à votre revenu de croître sans avoir à mettre toute la pression sur la recherche constante de nouveaux abonnés.

Prenons les chiffres d’un site de membres fictif mais réaliste qui coûterai de 15€ par mois qui arriverait a générer 15 nouveaux membres par mois et qui aurait un taux de désabonnement de 5% (ce qui signifie que, chaque mois, environ 5% des membres annulent leur abonnement)

Avec 15 nouveaux membres par mois, soit un nouveaux membre tous les deux jours, voici une projection simpliste des revenus mensuels que vous pourriez générer.


Bien sûr, j’aurais pu prendre des chiffres un peu plus élevés et rendre ce tableau encore plus vendeur, mais j’ai préféré rester réaliste. Quoiqu’il en soit, même avec ces chiffres, les revenus mensuels au bout de la première année restent très honorables.

Maintenant, nous pourrions parler pendant longtemps de la fidélisation des membres et comment faire pour que ces membres restent aussi longtemps que possible. Mais, rien de tout cela importe s’il ne « signent » pas en premier lieu.

Comment inciter les gens à s’abonner à votre site ?

Comment pouvez-vous vendre un abonnement récurrent à votre site ? Tout tient à votre offre.

Certains pensent – à juste titre – que vendre un abonnement récurrent est intrinsèquement plus difficile que de vendre une offre unique. Je le pensais pendant longtemps. L’idée était que les gens hésiteraient à entrer dans un abonnement récurrent à cause de l’engagement que cela représente.

Mais, regardez vos factures mensuelles et regardez le nombre de factures récurrentes que vous payez chaque mois et depuis des années…

En réalité, nous n’avons pas de réel problème avec la facturation récurrente. En fait, la plupart des gens préfèrent payer une facture de téléphonie mobile pendant 24 mois pour éviter les coûts initiaux du téléphone.

Quand nous pensons aux abonnements en ligne, ce n’est pas la nature récurrente qui pose problème. C’est l’offre.

Nous allons payer chaque mois pour quelque chose que nous aimerions avoir mois après mois. Nous allons payer chaque mois pour quelque chose qui nous rend la vie plus facile. Nous serons heureux de payer mensuellement pour quelque chose qui nous apportera de la valeur

Quelle est votre offre ?

Que vont-ils recevoir chaque mois? Quelle est la valeur réelle des avantages qu’ils vont recevoir chaque mois ? Quel sera l’impact dans leur vie quotidienne ?

C’est la clé de votre site de membres. Vous devez donner plus de valeur que ce que vous demander de payer. Ce n’est pas tout, ils ont besoin de voir et de comprendre ce qu’ils obtiennent de plus que ce qu’ils paient chaque mois.

Rappelez-vous, vous ne vendez pas une séries de vidéos. Vous vendez le résultat et les avantages qui résultent de ces vidéos. Et vous positionnez également vos prix autour de cela.

Vendre votre abonnement récurrent ne consiste pas à utiliser des tactiques de vente farfelues. Aucune tactiques ne pourra vous assurer un succès à long terme si votre offre n’est pas bonne.

Comment améliorer votre offre ?

Si le principal moyen de vendre un abonnement récurrent est d’apporter de la valeur à cet abonnement, comment pouvons-nous faire cela ?

Vous devez concevoir votre programme d’adhésion de sorte à ce qu’il se vende pratiquement seule. Faites bien comprendre aux gens que la valeur que vous offrirez est supérieure à ce que vous demandez. Nous parlerons de ce point un peu plus en détails dans un prochain article.

Comme nous l’avons vu précédemment, la majorité de vos prospects pour ne pas dire tout, ont déjà plusieurs abonnements mensuels. Outils en ligne, abonnement papier, téléphones, internet, deezer, Canal+… Toutes ces choses nous offrent plus de valeur que ce que nous payons, donc nous payons. Quand cette valeur ajoutée cesse, nous annulons notre abonnement.

Un autre élément clé est le risque perçu. Nous avons tous de nombreux abonnement que nous pouvons annuler à tous moments. Nous n’avons pas peur de ces abonnements. Moins il y aura de risques perçus dans votre offre, plus vous maximiserez les choses d’adhésion.

Dans votre cas, il y a fort à parier que vous n’êtes pas un opérateur mobile. Vous êtes une personne qui vend quelque chose en ligne. Si ce n’est pas votre cas, sachez qu’il y a encore beaucoup de gens qui ont tendance à se méfier des ceux qui vendent en ligne. C’est triste mais pourtant vrai.

La meilleure façon de réduire ce risque est de donner une garantie. Une sorte de garantie de remboursement. Ne cachez pas l’option d’annulation. Vous ne voulez pas qu’ils oublient qu’ils peuvent annuler. En fait, vous devriez être fier de cela. Dites-leur qu’ils peuvent annuler à tout moment. Montrez leur comment faire. Soyez sûr qu’ils comprennent, dès le départ, qu’ils ne sont pas engagé sur une longue période. Ils peuvent à tout instant décider d’annuler.

A ce stade, ils verront clairement que vous avez une offre intéressante, quelque chose qui vaut plus pour eux que ce que vous demandez en échange et vous avez fait le nécessaire pour réduire les risques.

Voici comment vous pouvez vendre un abonnement récurrent

Certaines personnes essaient de réduire les risques en offrant des période d’essai. Peut-être pour 1 Euro symbollique pour 7 jours ou même un essai gratuit. De manière générale, je ne suis pas un grand fan de ces techniques.

Les offres d’essai ont généralement un « taux de transformation » faible. C’est parfaitement logique, aussi. Ceux qui vont essayer votre produit ou service durant 7 jours ne vont pas vraiment s’investir.  Il vont butiner dans votre interface, tester quelques fonctionnalités mais rarement plus.
Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas créer une offre d’essai. Si vous avez une vraie bonne offre et que vos indicateurs montrent clairement que vous avez un taux de rétention et une satisfaction client solide, alors vous pourriez offrir un essai dans certaines circonstances.

Personnellement, je vois l’offre d’essai comme  une offre de reciblage. Vous avez un client fidèle et vous aimeriez lui faire tester une nouvelle fonctionnalité. Mais de manière générale, je ne le proposerai pas d’emblée. Où alors je demanderai au moins quelques euros non pas pour faire de l’argent à tout prix mais pour susciter un minimum d’investissement personnel de la part de la personne.

Lire la suite

Gérez gratuitement vos sites WordPress dans une seule interface

MainWP est un outil simple à utiliser et plutôt convivial bien que riche en fonctionnalités. Avec MainWP, l’administrateur des site pourra gérer – en autres – les différents articles, les thèmes, plugins de plusieurs sites via une seule interface.

MainWP peut facilement intégrer tous les sites WordPress que vous pourrez gérer. Son tableau bien fourni vous permettra de contrôler vos sites avec la plus grande facilité. Certaines fonctionnalités vous faciliteront également la gestion de contenu comme la planification d’articles sur vos différents sites.

Point non négligeables, ses fonctionnalités de sécurité vous aideront à sauvegarder vos sites.

Lire la suite

Les 5 erreurs WordPress à ne pas commettre

WordPress est la solution de blogging la plus populaire au monde. Elle représente plus de 25% de tous les sites internet.

Aujourd’hui, les possibilités de ce CMS sont littéralement illimitées. Toutefois, en raison de sa flexibilité et sa complexité, il est facile de faire quelques faux-pas lors de sont utilisation.  Voici une liste des erreurs les plus populaires que vous devriez absolument éviter

Avoir trop de catégories et trop d’étiquettes

En utilisant une poignée de catégories et des étiquettes (tags) pertinentes, il sera beaucoup plus facile pour vos lecteurs de découvrir votre contenu similaire à l’article désiré.
Les catégories peuvent être trouvées dans la navigation de votre site, tandis que les tags sont des mots-clés qui seront utilisés pour faciliter la recherche sur le site. Si vous n’êtes pas sûr de savoir quelles catégories ou étiquettes utiliser, commencez par dessiner un Mind-Map des sujets que vous allez traiter sur votre site. Vous obtiendrez alors une liste de mots qui pourront être utilisés soit comme des catégories ou des étiquettes sur votre site.

Ne pas avoir une sauvegarde du site

Aucun hébergeur peut garantir qu’il n’y aura aucune attaques malveillantes sur ses serveurs. Dans le cadre de leurs services, certains fournisseurs d’hébergement proposent régulièrement des sauvegardes. Mais généralement, ces sauvegardes ne comprennent pas les dernières modifications sur votre site, assurez-vous donc de faire une sauvegarde de toutes vos données grâce aux différents modules que vous pourrez trouver à cet effet.

Ne pas utiliser un hébergeur fiable

La qualité de l’hébergeur du site que vous choisissez pour votre site WordPress importe beaucoup. S’il n’est pas fiable, vous allez probablement souffrir d’indisponibilités et de lenteurs fréquentes. Si vous ne savez pas où trouver un hébergeur digne de confiance, contactez-moi par mail.

Installer un mauvais thème WordPress

Lors du choix du thème WordPress appropriée pour votre site, sachez qu’il existe certains facteurs de base que vous devriez prendre en considération – la facilité d’installation et d’utilisation, la réputation du créateur de thème et la validité de son code. Cela est particulièrement pertinent pour les thèmes gratuits que vous allez pouvoir trouver un peu partout sur la toile.

Ne pas faire de SEO

Le contenu est roi, mais le partage de grands messages ne suffit pas. Tout le contenu que vous publiez doit être optimisé pour les moteurs de recherche afin de rendre possible pour les internautes de le trouver rapidement et facilement. L’optimisation de vos articles se traduira généralement par un meilleur trafic. Une fois l’installation de votre site WordPress terminée, n’oubliez pas d’installer un plugin SEO, comme All in One SEO ou SEO by Yoast, pour ne nommer que ceux là.

Lire la suite

Les dilemmes du modèle freemium

Une série d’annonces récentes indiquent clairement une crise dans la sphère Evernote, cette incroyable application multiplateformes dont je me sers depuis de nombreuses années maintenant.

En dépit d’être une entreprise très bien gérée sous la direction de Phil Libin, les difficultés de l’entreprise ont conduit a certains changements dans la direction, à la réduction d’effectifs et de ses filiales internationales. Ses difficultés découlent principalement d’une crise de son modèle freemium. La société a en effet quelques problèmes relatifs aux taux de conversion pour leur offre premium. Absorbable durant un temps, ce phénomène a déclenché une crise de rentabilité.

Qu’est-ce que le modèle Freemium ?

Il est commun pour les gens de dépenser 3 € pour une gaufre mais impensable de payer ces même 3 € pour un service web. En effet, une barrière psychologique demeure lorsqu’il s’agit de payer pour des services en ligne. La solution qui a émergée pour répondre à ce phénomène est le modèle freemium.

Le modèle freemium est une stratégie commerciale associant une offre gratuite, en libre accès, et une offre Premium  haut de gamme, en accès payant. Ce modèle s’applique par sa nature aux produits et services à faibles coûts variables ou marginaux.

Evoluer dans un modèle freemium est une tâche très délicate et relativement complexe, qui exige un niveau extrêmement élevé d’attention.

Si votre structure ne peut supporter beaucoup d’utilisateurs gratuits, aucun des modèles freemium ne fonctionnera. Le problème est que la plupart des start-up sur Internet veulent embrasser ce modèle alors qu’il pourrait être plus intéressant d’offrir un essai gratuit où la longueur de votre essai gratuit dépendrai de la rapidité qu’a votre produit à montrer sa valeur.

Je ne dis pas que le modèle freemium n’est pas viable, mais la décision d’opter pour cette stratégie doit être basée sur des données spécifiques à votre entreprise – et non pour une philosophie de prix. Parce que la réalité est, le modèle freemium ne fonctionne pas pour la majorité des entreprises qui l’ont essayée.

J’ai une grande confiance dans ce projet pour le moment, après avoir suivi un grand nombre de réflexions à ce sujet. Voyons comment tout cela évolue.

Lire la suite